Vous êtes ici : La Commune / Historique

Historique

JAULGONNE ou JALGONIUM

JAULGONNE ne s’est pas toujours appelé ainsi, mais n’a retenu ce nom vers le XVIe siècle.

JALGONIUM, de consonance latine. Ce nom vient-il du mot latin “ALGOR” qui veut dire froid ou peut
 être plus poétiquement de “GONIAE” signifiant “pierre précieuse” ?
Rien n’interdit de croire à l’une ou 
l’autre de ces hypothèses bien qu’elles soient aussi invraisemblables l’une que l’autre !
Au fil des ans, probablement par évolution de la prononciation, JALGONIUM changea progressivement pour devenir vers 1200 “JAUGUNNE” puis “JARGONIA” !


De 1201 à 1222, Blanche de Navarre, veuve de Thibaut III (comte de Champagne) exerce la régence dans l’attente de la majorité de Thibaut IV et elle se trouve donc Reine de Navarre.
Une croyance accréditée dans le village ferait croire à l’existence d‘un château dit de “la Reine Blanche”. Un vieillard affirme avoir vu un parchemin contenant “donation à la commune par la Reine Blanche des pâtis communaux moyennant une redevance de liards et une poule”. Il s’agit sans aucun doute de Blanche de Champagne qui possédait encore beaucoup d’autres domaines dans la contrée.


Au XVIe siècle, enfin, notre village prend pour nom celui qu’on lui connaît actuellement. Ce n’est que plus tard qu’il adoptera pour devise « PARVA SED FORMOSA » (petite mais jolie).


En 1590, le village portait le nom de JOGONNE, on ne trouve aucun indice de changement depuis cette époque.
Jaulgonne a possédé, avant la Révolution, une église importante, dont il ne reste absolument rien.
Elle se faisait autrefois
remarquer par le grand nombre et la richesse des ornements dont elle était décorée.


En 1785 : Jaulgonne comptait 150 feux. Jusqu’en 1793, L’église de Jaulgonne possédait jusque là trois cloches dont deux ont aussi disparu.


En 1800 : Jaulgonne comptait 636 habitants.


En 1814 : le 1er cosaque apparut sur la butte qui porte son nom


En 1870 : Jaulgonne vit passer le roi de Prusse et le Chancelier Bismarck qui se dirigeaient vers
Versailles où dans la galerie des glaces le roi de Prusse allait être proclamé empereur d’Allemagne sous le nom de Guillaume 1er.


En 1885 : L église a été réédifiée sur son emplacement initial, place du Puits. .
Jaulgonne possède seulement depuis le 1er novembre 1887 deux écoles distinctes pour les deux sexes.


En 1914 : le pont de la Marne sautait, Jaulgonne était occupé par les allemands.
Le 30 mai 1918 : Jaulgonne était de nouveau envahi. Heureusement ses habitants avaient été évacués. Pendant presque 2 mois, Jaulgonne allait être la cible des bombardements aériens et des tirs d’une batterie française de 155 installée au dessus de Fossoy. Les 2/3 des maisons ont été démolies.
Le 22 juillet 1918 : les ruines de Jaulgonne étaient libérées par la 3e division d’infanterie américaine.
C’est le moment de la reconstruction !
Le 6 juin 1944 : les alliés débarquent en Normandie et c’est le début des terribles combats de la Libération. Nos concitoyens voient passer les convois ennemis de troupes et de matériel sur la ligne SNCF Paris-Strasbourg.
Le 29 août 1944 : Jaulgonne est libéré. Les blindés américains arrivent sur la place de la Mairie.


Personnalité liée à la commune
Renée Marcelle JEANMAIRE
Plus connue sous le pseudonyme de “Zizi Jeanmaire”, danseuse de ballet, chanteuse, meneuse de revue et actrice française née le 29 avril 1924 à Paris, elle a vécu de nombreuses années à Jaulgonne.
Elle a d’abord travaillé à l’Opéra de Paris comme danseuse classique avant de changer en 1954 en se consacrant au music hall avec la complicité de son mari Roland PETIT chorégraphe.

Haut de page | Accueil
La Commune | Démarches Administratives | Le syndicat scolaire | Cadre de Vie | Projets & Travaux | Environnement | Vos Loisirs | Vie Associative | Jeunesse | Se Déplacer | Actualités
© 2014 Ville de Jaulgonne - Tous droits réservés - Crédits et informations légales